La biodiversité : oiseaux et chauves-souris en danger

 2014
par  AAPLX

Les éoliennes installées dans un milieu naturel ont un effet intrusif, répulsif et de stress sur l’ensemble de la faune sauvage, et elles impactent de la même façon les animaux d’élevage (bovins, ovins, volailles…) :

- gigantisme et rotation des pales,
- infrasons émis par les rotors, perçus par les animaux (comme par les humains),
- ombres portées intermittentes des pales,
- pollution lumineuse des flashes de signalisation.

Pour les oiseaux et les chauves-souris, il est reconnu par tous que les éoliennes présentent en plus un risque mortel en raison de la vitesse de rotation des pales, dans la zone de leurs déplacements (200 km/h en bout de pales, de 50 à 150 m de haut).

Ce risque est particulièrement important quand il y a beaucoup d’oiseaux et encore plus néfaste quand il touche des espèces protégées.

COLLISION AVEC LES PALES :
Chez nous, il n’y a pas de vautours mais des buses, des milans, Circaète Jean-le-Blanc, des faucons,... et des grues !
Au-dessus de chez nous des milliers de chauves-souris migrent chaque année.

Plus d’information prochainement


Annonces

- Étude sur les risques sanitaires générés par les éoliennes

PDF - 2.1 Mo
Etude sur les risques sanitaires générés par les éoliennes

Réalisée par Alain Belime