Ancienne mine d’uranium Areva St julien aux Bois , Xaintrie, site de La Porte

jeudi 15 février 2018
par  AAPLX

Échos de la réunion d’information du 19 janvier 2018 à Saint-Julien-aux-Bois

Suite au communiqué de presse du 20 décembre 2017, le collectif d’habitants de La Porte Xaintrie Libérée et l’association Agir Autrement Pour La Xaintrie ont demandé au maire et au conseil municipal de la commune de St-Julien-aux-Bois d’organiser une réunion d’information concernant le projet de transfert de plus de 6 000 tonnes de déchets d’exploitation minière uranifère vers le site de La Porte. Ce site en héberge déjà 385 000 tonnes en bordure du Riou Tort qui se jette dans la Maronne en Site Natura 2000.

Il était convenu qu’un représentant de la préfecture assiste à la réunion en tant qu’invité... Celui-ci, en la personne de Mr Zabouraeff, sous-préfet, s’est imposé d’emblée et sans aucune concertation comme diri- geant la réunion et meneur du débat, attribuant la parole à sa guise. La centaine de personnes présentes ont tout de suite compris que la transparence et la démocratie n’était pas au rendez-vous.
Le sous-préfet, Mr Eric Zabouraeff a donc commenté son document - projeté au mur par lui-même - minimisant à dessein la radioactivité des déchets miniers dont nous subissons tous les conséquences. Quant au représentant de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) qui l’accompagnait, il était inaudible.

Au fil des questions, le Docteur Jean-Claude BOUYAT, médecin généraliste à Servières-le-Château profitant du micro qui échappait au contrôle du représentant de l’état a déclaré : « Je n’ai jamais vu un tel taux de cancers parmi mes patients, ici il n’y a pas une seule famille qui ne soit touchée directement. C’est une occasion unique ce soir pour se rassembler tous, habitants, élus, associations, pour qu’enfin ça change ». Il fut aussitôt vivement applaudi par toute l’assemblée.

Une personne de l’assistance prit le relais pour s’adresser au sous-préfet : « De toute façon, vous pouvez raconter ce que vous voulez, on ne vous croit plus ! On restaure nos maisons à grands frais avec le respect du patrimoine local, mais que valent-elles à présent ? » La réponse du sous-préfet en dit long à elle seule : « C’est de votre faute, vous n’avez qu’à pas faire autant de tapage au sujet de cette ancienne mine ! »
Nous avons donc bien compris que s’il y a de la radioactivité dispersée ici, c’est de la faute des habitants qui s’en inquiètent et en parlent et non celle de l’exploitant... Effectivement la transparence n’est pas au programme. Les déchets miniers où qu’ils soient stockés restent la propriété et sous la responsabilité de l’exploitant en l’occurrence et à ce jour la société AREVA.

La défiance est grande, il est urgent que soit mis en œuvre un véritable plan de dépollution de la Xaintrie. Les associations s’opposent au projet de réouverture du site de La Porte pour des raisons sanitaires.
Si la transparence ne supprime pas la radioactivité, l’omerta perpétue impunément la mise en péril de la santé et la persistance des pollutions.
De notre côté, point d’omerta, nous ne serons pas complices et continuerons à dénoncer les pratiques irresponsables et dédaigneuses envers la population locale.


Navigation

Articles de la rubrique

Annonces

- Étude sur les risques sanitaires générés par les éoliennes

PDF - 2.1 Mo
Etude sur les risques sanitaires générés par les éoliennes

Réalisée par Alain Belime